Facebook Twitter Flickr RSS

Les nouveaux rythmes scolaires : ça marche!

 

L'exemple de Frouard en Lorraine, une ville moyenne d'environ 7000 habitants.

 

    La municipalité de Frouard en Meurthe et Moselle a fait le choix de mettre en œuvre la réforme des rythmes scolaires dès la rentrée 2013. Après un mois d'expérimentation, on peut dire que ça marche !

 

Des activités diversifiées offertes à tous les élèves

 

    C'est l'intérêt pour les élèves en matière ouverture et de vivre ensemble qui a primé pour Jean-François Grandbastien, maire de la ville dans la mise en place de la réforme où le principe de gratuité et d'universalité est respecté. Ainsi deux jours par semaine, le mardi et le vendredi les 600 élèves des sept  écoles de la ville peuvent  participer pendant une heure à un atelier parmi les quarante proposés : conte et  langue des signes, percussions, handball,  cuisine, théâtre, découverte de l'environnement, saxo et flûte, boxe française sont autant d'exemples de la diversité des activités offertes. Les élèves de CLIS y participent au même titre que les autres élèves sans présence de leur AVS ; ils sont inclus dans les différents ateliers et rencontrent ainsi leurs camarades des écoles élémentaires. Des ajustements en cours d'année sont bien sûr nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de l'organisation de ce nouveau temps périscolaire et c'est dans le dialogue avec tous les partenaires - enseignants, personnels de l'école de musique et de la médiathèque, animateurs employés de la mairie, parents d'élèves-  que pourra ainsi s'écrire le Plan d'Education Territorial.

 

Une initiation à la langue des signes

 

    Yannick Fève, directeur de la médiathèque et Sylvie Beauquel, animatrice jeunesse  interviennent ensemble depuis le début de l'année auprès des élèves de CE1 et CE2 de l'école Colvis Vallès. Ils ont été bien accueillis par les enseignants , ont  investi une salle de classe pour raconter, lire et faire lire les élèves réunis dans un groupe qui n'excède pas dix-huit personnes. La lecture s'accompagne d'une initiation à la langue des signes. Même si ce n'est pas toujours facile en matière d'encadrement  et d'organisation, le directeur de la médiathèque reconnaît que pour les élèves, c'est l'opportunité d'une découverte qui n'aurait peut-être été jamais faite sans les TAP (Temps d'Activités Périscolaires) et pour lui l'occasion de rencontrer sur leur lieu de travail les enfants de la commune.

 

Des enfants épanouis qui apprennent autrement.

 

    Beaucoup d'enfants et leurs parents se disent satisfaits des TAP. Inès en CM1 apprécie ce temps, où jusqu'aux vacances d'automne, elle apprend la couture et où elle sort l'école pour découvrir l'environnement et les insectes. Sa mère, Catherine  Bachorz, voit dans le nouvel aménagement des rythmes scolaires un bénéfice pour les enfants en termes d'épanouissement et d'apprentissage. La journée de quatre jours et demi permet une meilleure répartition sur la semaine du travail scolaire et des devoirs. Inès, selon elle, apprend mieux, est moins fatiguée, plus détendue et parle volontiers de ce qu'elle fait à l'école .Elle est intarissable quant il s'agit de raconter les sorties en forêt et le terrarium qui a été réalisé avec leur animatrice. Catherine  Bachorz reconnaît que l'organisation est perfectible mais ce qui compte pour le moment c'est le plaisir de sa fille à aller à l'école et la joie de ses nouvelles découvertes !

 

    L'expérimentation de Frouard se révèle donc très encourageante et prouve que la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, plus en adéquation avec les rythmes  biologiques de l'enfant, peut être une aventure éducative et pédagogique, stimulante pour tous.

 

alt